Maladie

Kamal Zerdoumi

Déserts
une vie d’où s’effacent
les visages
une mémoire sans ce passé
magnifié ou maudit
un présent hors du temps
la silencieuse anarchie
et la danse macabre
de l’absence de repères
Alzheimer un nom
pour définir
l’indéfinissable
ce supplice inconscient
d’identités dévastées
cette étrange agonie
de n’être plus personne

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Maladie”

  1. Kamal Zerdoumi

    dit :

    Cher ami, c’est terrible. Du courage face à l’adversité : c’est ce que je vous souhaite.

  2. Villebramar

    dit :

    Mon épouse Annie en est atteinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *