Glaciers

Christian Mégrelis
Lucien Poignant, Le lac Long et le Roc Noir, Col de la Vanoise, 1937
Lucien Poignant, Le lac Long et le Roc Noir, Col de la Vanoise, 1937

Glaciers des temps anciens qui veillez sur les plaines
Verdissants déversoirs à l’aurore des beaux jours
Sentinelles immobiles et qui donnèrent toujours
Au torrent bouillonnant sa glaciale haleine

Glaciers des temps anciens, vos histoires sont pleines
De victoires ! Des hommes à jamais l’inutile séjour
Vous avez châtié les rêveurs d’alentour
Qui voulaient violer vos blancheurs hautaines.

Mais les temps ont passé et l’espèce tyran
Après avoir conquis la terre et l’outre-ciel
A parsemé l’espace de poisons en surplus.

Et vous pleurez glaciers, et vos larmes en torrents
Gardent la fierté des neiges éternelles
Qui bientôt ne seront plus.

Christian Mégrelis
La Vanoise
Juillet 2005

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Glaciers”

  1. Chris

    dit :

    Un poème, plein de force et de beauté. On s’imagine vraiment au pied d’un merveilleux glacier… Juste là, immobile, à contempler sa majestueuse beauté. Mais oui hélas !… combien la main de l’homme fait de dégâts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *