Guerre

Claire Raphaël

Les échos de la mort d’un peuple sacrifié
nous parviennent soudain par les couleurs sépia
arrachées à la poudre
de ces photographies d’un drame trop humain.

Nous regardons ces corps entrés dans l’agonie
calcinés par la peur
noircis par la folie
d’une guerre animale arrachant des enfants
à leurs rêves futurs et leurs destins s’épuisent.

Ces images mouillées par le sang des martyres
crèvent notre avenir
brisent nos lendemains
nos promesses de paix
nos serments les plus chers,
affirment la passion d’une histoire indomptable

où nos esprits nos âmes
souillées par la violence et son comptant de drames
tremblent sous les accords
d’un ciel plus ténébreux que l’image du mal.

Claire Raphaël, 2015

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *