Le chemin du moulin

Sabine Sicaud

Embranchement. Le moulin me fait signe.
Ce n’est pas un moulin à vent
Mais ses ailes battent dans l’eau secrètement
Et ses canards sont blancs comme des cygnes.
Ses colombes ont l’air du Saint-Esprit. Son porche
A l’air de précéder une église. Au couchant
Sa fenêtre à meneaux flambe comme une torche.
Il n’a pas d’autre nom que le Moulin, pour le passant.

Sabine Sicaud

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.