Le chemin du bonheur

Sabine Sicaud

Le bonheur ? Oh ! tant de visages…
Petits et grands bonheurs, vieux et jeunes bonheurs,
Bonheurs sans âge.
Le brin d’herbe oublié derrière les faucheurs.
Mon bonheur. Mon bonheur qui sent la fleur sauvage
Mes doigts l’ont tant serré qu’ils en sont douloureux
Et je ne sais plus bien ni comment je le veux
Ni comment seront faits les barreaux de sa cage.
Mon bonheur de ce soir et celui de demain,
Se ressembleraient-ils, ne seront plus les mêmes.
Bonheur des grands chemins
Vous apprivoise-t-on comme un duvet que sème
Le pissenlit amer dans les remous du vent ?
Bonheur de la maison, brillez-vous sous la cendre
Comme le tison d’or que l’on croit endormi ?
Bonheur de ceux qu’on aime et par qui sont remis
Tous les vagues remords de nos coeurs anxieux,
Bonheur qu’on lit au fond des yeux
Comme un miracle tendre,
Bonheur de croire à la bonté du jour levant
Malgré tout ce qui fut, tout ce qui vous attend…

Sabine Sicaud

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *