Aujourd’hui

Kamal Zerdoumi

Une clairière
fière de sa lumière
la meute des regrets
désorientée
des riens joyaux
d’un bonheur quotidien
la Mort étonnée
de tant de sérénité
du chant de l’oiseau
riposte inconsciente
au Temps
du rire des enfants
malgré le sang versé
et les larmes
des amoureux
aux étreintes vénitiennes
indifférents à la haine
dévorante

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *