Voyageurs

Kamal Zerdoumi

Quelqu’un venu de loin
s’avançait
homme ou femme
dans un sfumato de chagrin
monté sur un cheval
à la robe peinte
par Soulages
une couleur qui va si bien
à son chagrin
Soudain l’homme est la femme
grain de sable
parmi d’autres grains
double d’hier
d’aujourd’hui
et de demain

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *