L’aïeul

Guy de Maupassant

L’aïeul mourait froid et rigide.
Il avait quatre-vingt-dix ans.
La blancheur de son front livide
Semblait blanche sur ses draps blancs.
Il entr’ouvrit son grand oeil pâle,
Et puis il parla d’une voix
Lointaine et vague comme un râle,
Ou comme un souffle au fond des bois.

Est-ce un souvenir, est-ce un rêve ?
Aux clairs matins de grand soleil
L’arbre fermentait sous la sève,
Mon coeur battait d’un sang vermeil.
Est-ce un souvenir, est-ce un rêve ?
Comme la vie est douce et brève !
Je me souviens, je me souviens
Des jours passés, des jours anciens !
J’étais jeune ! je me souviens !

Est-ce un souvenir, est-ce un rêve ?
L’onde sent un frisson courir
A toute brise qui s’élève ;
Mon sein tremblait à tout désir.
Est-ce un souvenir, est-ce un rêve.
Ce souffle ardent qui nous soulève ?
Je me souviens, je me souviens !
Force et jeunesse ! ô joyeux biens !
L’amour ! l’amour ! je me souviens !

Est-ce un souvenir, est-ce un rêve ?
Ma poitrine est pleine du bruit
Que font les vagues sur la grève,
Ma pensée hésite et me fuit.
Est-ce un souvenir, est-ce un rêve
Que je commence ou que j’achève ?
Je me souviens, je me souviens !
On va m’étendre près des miens ;
La mort ! la mort ! je me souviens !

Guy de Maupassant, Des vers

Imprimer ce poème

8 commentaires sur “L’aïeul”

  1. mathias

    dit :

    magnifique plein de beauté ce poème

  2. Mpa.

    dit :

    Maupassant, on peut lui tirer un grand chapeau pour ce qu’il a laissé à la littérature française.
    Puissiez-vous, nous, en faire autant !

  3. l@ur@du06

    dit :

    tant d’enthousiasme et tant de bonheur ça me réjouie le coeur
    moi qui sui poétique en tout genre je l’adore et mon avis j’espere vous satisfera et surtout vous plaira !!!

  4. sakura

    dit :

    Bravo… merci pour ce poème extraordinaire. C’est magnifique!

  5. lanugets

    dit :

    longuement long… (clin d’oeil)

  6. 1N5H

    dit :

    puissament puissant.

  7. louis nisse

    dit :

    Intuition de l’impermanence.

  8. Jean Michel

    dit :

    Magnifique, transcendant de beauté et d’émotion. Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *