Miettes

Kamal Zerdoumi

La rosée du matin
puis le bleu du ciel
ce livre que je lis
et relis
dans le jardin
la voix d’un ami
une discussion substantielle
des fruits cueillis dans un panier
les papillons titubant
dans l’air serein
tout cela
avant que je m’en aille
peut-être demain
après le soleil qui se lève
et mes rêves étoilés
ces mets succulents
dans la bouche
miettes de mortel
qui se couche

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Miettes”

  1. Jean-René et Cécile LEFEBVRE

    dit :

    J’espère que tu vas mettre ces beaux poèmes dans un recueil, ça en vaut vraiment la peine, crois-moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *