Résurrection

Kamal Zerdoumi

Que lentement passent les heures
comme passe un enterrement
Ce voeu du poète
le mal invisible l’exauce
Est venu le temps du Malheur
et de la fin de nos errements
L’Homme dans son face-à-face
avec l’essentiel
tels les aveugles de Baudelaire
lève les yeux au ciel
Il est mis à nu
par l’Épreuve
et au cours de cette mue
se voit contraint de faire
peau neuve
Lui revient soudain le souvenir
de ce qu’il fut
Un père, une mère, un enfant
aimants
libérés de la compétition
ce fatal aimant
Lorsque s’éloignera l’Hydre
du virus
vaincue par le civisme
et la science herculéenne
lorsque dans nos cieux
à nouveau limpides
repaîtront des cirrus
nous fêterons l’héroïsme
de notre humanité retrouvée

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Résurrection”

  1. Giguet Daniel.

    dit :

    Merci Kamal. L’air plus transparent , diaphane et plus pur depuis quelques jours, cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *