Les dieux ont soif

Villebramar

j’ai embauché deux gars de la chambre 24
ils prient pour nous jour et nuit, nous obtiendrons sûrement le pardon
nous pouvons continuer à boire
(Ioan Es.Pop (Bucarest, 1958), Sans Issue, Anthologie poétique)

Chaque jour ajoute
de l’amour à l’amour
du bonheur au bonheur
des enfants aux enfants

les dieux regardent

Chaque jour ajoute
du crime au crime
du malheur au malheur

les dieux regardent

Chaque jour ajoute

du sang au sang
du sang au sang

du sang au sang

les dieux ont soif

Villebramar, 2014

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *