Toi

Kamal Zerdoumi

Quand j’ai soif
d’enfance et de soleil
sur la mer
c’est toi que je vais voir
lieu où se donnent rendez-vous
pêle-mêle
en un joyeux désordre
la liberté des souvenirs
et l’éternité des morts
Attiré par tes lumières
qui chassent
la sidération de vivre
je vois et entends passer
les comètes
de ton omniprésence
Le divin parle
en toi
et ses oracles
me rassurent
Mémoire mon refuge
qui malgré la cruauté des jours
sans cesse me fait
ses déclarations
d’amour

Kamal Zerdoumi, 2019

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Toi”

  1. Anne Sophie

    dit :

    J’aime ce refuge de la mémoire partagée entre soleil et souvenirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *