Conseil

Kamal Zerdoumi

Au lieu de te servir
d’une arme
Sers-toi de ton âme
La guerre sans fin
le propre des hommes
en présence de l’invisible
capitule
La Mort possède des clés
l’une d’elle toujours libère
le forçat innocent
au corps défait
qui emprunte aux chemins
leur mystère

Kamal Zerdoumi, 2019

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *