Froissement

Sandrine Davin

Décombres –
Au milieu des ruines les ronces
Fleurissent
Et sous le vent assassin
Les silences hurlent au creux
Des pierres –

Le soleil torturé
S’accroche à l’ombre de l’arbre mort.

Sandrine Davin

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *