A Madame G

Alfred de Musset

Dans dix ans d’ici seulement,
Vous serez un peu moins cruelle.
C’est long, à parler franchement.
L’amour viendra probablement
Donner à l’horloge un coup d’aile.

Votre beauté nous ensorcelle,
Prenez-y garde cependant :
On apprend plus d’une nouvelle
En dix ans.

Quand ce temps viendra, d’un amant
Je serai le parfait modèle,
Trop bête pour être inconstant,
Et trop laid pour être infidèle.
Mais vous serez encor trop belle

Alfred de Musset

Imprimer ce poème

14 commentaires sur “A Madame G”

  1. ecureuil83

    dit :

    Le lire à l’envers c’est plus joli et on comprend mieux ce que veut dire A. de Musset…

  2. Thomas

    dit :

    Lesbiennne?

  3. zimbabouéééé

    dit :

    Magnifique…

  4. marguerite

    dit :

    Subtil, sentimental et un peu triste. J’aime les poèmes courts….. qui en disent long ! Je sens que le poète est un homme qui soupire. Le temps ne fera rien à l’affaire !

  5. Gérard

    dit :

    Le lire à l’envers, la poèsie révéle tout son sens.

  6. phillou

    dit :

    C’est une esperance folle je crois pour une période de dix ans. Ce devrait largement certe suffisant pour que le destin donne son coup d’aile! Mais en dix ans on en a plus d’une nouvelle. Pour moi la plus mauvaise serait que la beauté reste tel depuis tant et que moi bête et inconstant par le temps. J’adore ce poeme avec un point de vue different.

  7. LE K

    dit :

    10 ans : c’et peut être le temps pour elle de devenir moins belle, et de douter, d’être moins sûre, peut-être l’acceptera-t-elle ? Non, elle sera encore trop belle !

  8. zizi

    dit :

    Bonjour, pouvez vous m’aider j’ai un devoir a faire et je ne comprend pas pourquoi on qualifie ce poeme de carpe diem pouvez vous m’expliquer ?

  9. beaj

    dit :

    Tout le sens ne vient point a 1ere lecture, de ce poeme comme de mme G on en fait plusieurs tours et a plusieurs approches. Le temps y porte un doux melange et succesions de frustrations et d espoirs, d incertitudes et de lucidite sur nous meme et autrui. Je puis changer, mais plus elle encore…
    Lu a l envers, donner a l horloge un coup d aile peut faire venir l amour aussi probablement que l amour semble cruel et improbable. Invitation a l agir, moteur de l espoir, et in fine de la destinee humaniste qui arrive a se nicher dans le froid et irreversible destin de la globalite temporelle.

  10. Coline

    dit :

    Intéressant de la lire à l’envers 🙂

  11. Lou Lou

    dit :

    De quand date ce poème ?

  12. zezette

    dit :

    C’est une esperance folle je crois pour une période de dix ans. Ce devrait largement certe suffisant pour que le destin donne son coup d’aile! Mais en dix ans on en a plus d’une nouvelle. Pour moi la plus mauvaise serait que la beauté reste tel depuis tant et que moi bête et inconstant par le temps. J’adore ce poeme avec un point de vue different.

  13. baba cool

    dit :

    super comme poeme je felicite le poete

  14. Za Flyman

    dit :

    C’est une esperance folle je crois pour une période de dix ans. Ce devrait largement certe suffisant pour que le destin donne son coup d’aile! Mais en dix ans on en a plus d’une nouvelle. Pour moi la plus mauvaise serait que la beauté reste tel depuis tant et que moi bête et inconstant par le temps. J’adore ce poeme avec un point de vue different.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *