L’Effrontée

Laetitia Sioen

Je résiste en résilience
Surmontant l’insaisissable,
À l’instar de mon aube.
Désobéissante, désordonnée,
Désorchestrée,
Je cours
Dans la magnificence
À l’abjecte pouvoir de ma direction
Loin des capharnaüms
Du désespoir.
Je vole sans attente,
Sans embûche, sans obstacle,
Dans l’apesanteur d’un peut-être.
Je suis une goutte de pluie
Gravée dans la mer,
Une poussière
dans le nid d’une abeille,
Une plume d’espoir
dans le fracas de la vie,
Une mésange charbonnière
Qui vogue, n’en a pas l’air,
Une chambre à soi
Petite et inconfortable,
Une larme qui crame
Dans mon moindre remords,
Une boîte à la proue
de mes lettres jetées,
Une vibration tonnée
Dans mon cœur désavoué.
Je suis une fourmi
Dans l’immensité,
Une montagne
Dans un grain de sel,
Une graine de vie qui pousse
pour s’éteindre à la terre.

Laetitia Sioen, 2019

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “L’Effrontée”

  1. De Passage

    dit :

    Que d’années passées, et de mots pensés, pour construire sous une forme élaborée, une identité qui a toujours été, riche et variée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *