A Madame Cne T.

Alfred de Musset

Dans son assiette arrondi mollement,
Un pâté chaud, d’un aspect délectable,
D’un peu trop loin m’attirait doucement.
J’allais à lui. Votre instinct charitable
Vous fit lever pour me l’offrir gaiement.

Jupin, qu’Hébé grisait au firmament,
Voyant ainsi Vénus servir à table,
Laissa son verre en choir d’étonnement
Dans son assiette.

Pouvais-je alors vous faire un compliment ?
La grâce échappe, elle est inexprimable ;
Les mots sont faits pour ce qu’on trouve aimable,
Les regards seuls pour ce qu’on voit charmant ;
Et je n’eus pas l’esprit en ce moment
Dans son assiette.

Alfred de Musset

Imprimer ce poème

3 commentaires sur “A Madame Cne T.”

  1. MOMO1080

    dit :

    C’est n’importe quoi ?

  2. CharlesBroki

    dit :

    Probablement Caroline Jaubert, une de ses fréquentations

  3. aSNOURF

    dit :

    Cne T. …? ça veut dire koi? je sais je suis inculte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *