Un rossignol en mal d’amour

Guillaume Apollinaire

Un rossignol en mal d’amour
Chante et rechante tour à tour
Sur le mode
Majeur
Puis sur le mode mineur
Et je voudrais qu’il prît le ton de l’ode
Afin de te chanter à ce déclin du jour
Ma très chère ptit Lou toi ma très chèramour

Courmelois, le 20 avril 1915

Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *