D’un outrageux combat la Fortune et l’Amour

Théodore Agrippa d'Aubigné

VII

D’un outrageux combat la Fortune et l’Amour
Me veulent ruiner et me veulent bien faire :
L’Amour me veut aider, et Fortune contraire
Le brouille en le trompant de quelque nouveau tour.

L’un fit dedans les yeux de Diane sejour,
Luy embrasa le cœur et l’ame débonnaire,
L’autre lui opposa une troupe adversaire
De malheurs pour sa mort et pour mon dernier jour.

Diane assiste moy, notre perte est commune,
Faisons rompre le col à l’injuste Fortune
Inconstante, fascheuse, et qui nous a trahis.

Combattons pour l’Amour, c’est pour nous, ma Maistresse,
Loge le dans mon cœur et au tien, ma Deesse,
Qu’il ait passages forts, la langue et le pais.

Théodore Agrippa d’Aubigné, Hécatombe à Diane, 1874

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *