À ma femme

Kamal Zerdoumi

Quand ton esprit ravagé
reverdira
et que ton regard troublé
par l’égarement
retrouvera le chemin
de l’oasis d’antan
Quand les voix
qui te hantent
se tairont à jamais
et que le monde exilé
sera de nouveau
ton familier
Quand le temps d’aimer
frappera à notre porte
après sa longue absence
les transes
et ta démence
Je te reconnaîtrai enfin
Ô ma noyée d’aujourd’hui
sauvée par la grâce
de demain
et sans dire un seul mot
congédierai mon chagrin

kamal Zerdoumi, 2018

Imprimer ce poème

6 commentaires sur “À ma femme”

  1. Derive

    dit :

    Superbe! J’aime, j’aime…

  2. Orgeval

    dit :

    Quelle compassion, quelle espérance malgré cette souffrance et quel Amour aussi.

  3. Alain Kabong

    dit :

    Magnifique vers!

  4. acc

    dit :

    Magnifique

  5. lila

    dit :

    Trés beau poême, merci.

  6. Mostafa

    dit :

    Quelle souffrance et intense patience. A l’aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *