Lune de fête

Federico Garcia Lorca

La lune
on ne la voit dans les fêtes.
Il y a trop de lunes
sur la pelouse !

Tout veut jouer à être lune.
La même fête
C’est une lune blessée
qui est tombée sur la ville.

Des lunes microscopiques
dansent sur les vitres
Et certaines restent
Sur les gros nuages
De la fanfare.

La lune de l’azur
on ne la voit pas dans les fêtes
Elle se voile et soupire :
 » J’ai mal aux yeux ! »

Federico Garcia Lorca, Poemas de la Feria
Traduction de Winston Perez

Imprimer ce poème

5 commentaires sur “Lune de fête”

  1. Ali MOUZAOUI

    dit :

    En lisant « Noces de sang », j’ai été ébloui par sa beauté poétique. Je me suis juré de déposer une rose sur la tombe de Lorca, quelque soit le temps qui me reste à vivre. Trente après, je me suis mis à la recherche de la sépulture du Poète Andalou. Entre Viznar et Alfacar, je me suis arrêté au parc Lorca. Sa poésie vibrait dans l’air espagnol. Des poèmes m’accueillirent sur des plaques de céramique… Mais, point de tombe de Federico.

    Déçu, je résolus de faire un pèlerinage à Fuente Vaqueros, son village natal. En entrant dans un musée qui fut sa maison, je découvris l’âme intacte du poète. En plus d’une série de photographies qui ont jalonné sa vie d’artiste, on projetait un film sur le poète.

    Dans cette maison où planait et plane encore l’âme de Lorca, on peut découvrir son berceau avec un petit matelas et un minuscule oreiller. Il y a aussi un piano sur lequel on peut voir la photo du poète jouant sur ce même instrument. Dehors, dans une courette avec puits et treille, se trouve un buste de Federico. J’y déposai une rose rouge promise il y a si longtemps.

    Cinq ans plus tard, je revins pour tourner un documentaire autour de l’Alhambra.

    F.G. LORCA en était le point de départ.

  2. fisli omar

    dit :

    C’est beau…

  3. Lambert alias Villebramar

    dit :

    Quelle que soit la qualité de la traduction, elle ne peut rendre le rythme et la sonorité du texte espagnol. Je recommande de faire lire en VO d’abord pour écouter la musique des strophes, puis de lire la traduction pour avoir une idée du sens (qui selon moi est mineur par rapport au reste, tant les images sont porteuses d’émotions).

  4. anna

    dit :

    J’ai bien aimé les poèmes de Garcia Lorca car on peut voir qu’il était quelqu’un de passionné, heureux et aujourd’hui c’est moi qui est à sa place. Je suis tombée amoureuse se ses poèmes et c’est pour toujours.

  5. such

    dit :

    pouvez vous me transmettre les poemes de federico garcia lorca en espagnol merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *