L’aile brisée

Renée Vivien

Elle est venue avec ses cheveux et sa robe,
Sa robe de beau pourpre et ses beaux cheveux d’or !

Et mon âme aussitôt a pris un prompt essor
Dans l’ivresse du cher instant que l’on dérobe !..

Mon cœur lourd est léger comme une bulle d’or,
Puisque je la revois près de moi revenue !

Et comme en un miracle, apparue, advenue,
Une aile de chimère a repris son essor !

Renée Vivien, Dans un coin de violettes, 1910

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *