Fous

Kamal Zerdoumi

La nuit
marée haute
recouvre son épave
l’esprit
Bien lointaine est
la lumière
Ne demeure que
sa fable
pour les témoins
de la tragédie
Shakespeare l’avait bien compris
La solitude de son roi Lear
parmi les éléments dechaînes…
Notre fragilité toujours recommencée
dans quel but ?
L’heure du naufrage du sens
peut
a tout moment
sonner
La nuit
marée haute
noie le cri
des possédés

Kamal Zerdoumi, 2018

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *