Voilà la rose

Elodie Santos

Voilà
la rose est rouge
les amoureux s’embrassent
et partagent leur âme
assis sur le banc chaud

Voilà
la rose est douce
les amoureux se touchent
et se disent en cachette
des mots silencieux

Voilà
la rose perle
les amoureux s’enivrent
au doux son du printemps
que chantent les oiseaux

Voilà
la rose brûle
les amoureux s’endorment
et les belles fleurs jaillissent
au bord du vieux ruisseau

Voilà
la rose pique
les amoureux se quittent
quand le soleil se couche
et que le ciel n’est plus là

Elodie Santos, 2018

Imprimer ce poème

15 commentaires sur “Voilà la rose”

  1. BAUDUY

    dit :

    Quelle jolie poésie pleine de fraîcheur !… Merci.

  2. Derive

    dit :

    Si beau à lire et à relire sans se lasser tout comme ce que vous évoquez.

  3. bjr

    dit :

    Bonjour, très beau poême, mais il me manque le nom du recueil et la date de parution. Pouvez-vous me le dire s’il vous plaît ?

  4. unfolespoir

    dit :

    S’il vous plaît, dites moi que quelqu’un sait de quand ce poème date !

  5. jackie chan

    dit :

    J’adore ce poème. Quand je lis ce poème je me sens comme un pigeon dans l’air, en train de respirer l’air nouveau du vieux rossignol chantant près de la marre où Ethan mon chien se roule dans la boue. C’est beau la façon dont Élodie Santos écrit la manière dont la nature et l’amour font partie de sa vie pour l’éternité et qu’elle ne peut s’en lasser à tout jamais…

  6. jacques

    dit :

    De quand ça date?

  7. Jado le slameur

    dit :

    Belle plume

  8. Anonyme!!!!

    dit :

    Très bien, mais malheuresement il n’y a pas la date.

  9. Sophie MARTIN

    dit :

    Bonjour, je recherche la date de parution de ce poème ainsi que le recueil dans lequel il a été édité.

  10. cc

    dit :

    Puis-je avoir la date de ce poème

  11. enza mourdalova

    dit :

    Elle est trop bien

  12. Annette Freyne

    dit :

    Joli poème attendrissant et merci de les publier au nom de la continuité et perpétuité de ces écrivains peut être mal connus parce que noyés dans la masse de l’indifférence et de l’ignorance de ce siècle centré sur le superficiel. Continuez à nous éblouir de tous ces poètes mal connus et si remplis d’un talent ineffaçable.

  13. tracy.langlet

    dit :

    C’est très beau !

  14. José Hervé

    dit :

    Elle dâte de quand la poésie?

  15. aras ngongo

    dit :

    Ce poème est super. On dirait une plume qui chante dans la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *