Hiver

Kamal Zerdoumi
Claude Monet, Boulevard Saint-Denis, Argenteuil, en hiver, 1875
Claude Monet, Boulevard Saint-Denis, Argenteuil, en hiver, 1875

Main dans la main marchent
la neige et le silence
Du monde lavé
de ses souillures
s’élève le chant
le plus pur
Les hommes prennent
un étrange bain
d’innocence
Ils échangent leurs cœurs
boules de candeur
que leurs rires illuminent
Voyez comme ici-bas
la fraternité a bonne mine
Il suffit de peu
que deux amoureux
main dans la main
regardent en silence
tomber la neige
de leur enfance

Kamal Zerdoumi, 2018

Imprimer ce poème

5 commentaires sur “Hiver”

  1. Gasper avec un g

    dit :

    Et surtout vous n’oubliez pas de badigeonner avec sensualité

  2. Mohamed Namane

    dit :

    Des mots qui guérissent bien des maux!…

  3. Faurie Bibi

    dit :

    Merci pour ces beaux mots mon ami. J’écoute la radio en ce moment qui évoque les terribles faits en Syrie, la souffrance de ce peuple et parfois, je l’avoue je suis désespérée… Notre ministre dit « on attend…  » pour savoir si la « ligne rouge » a été franchie… On attend, oui, on observe, on ne fait rien car cette ligne rouge a été déjà franchi et Obama à l’époque n’a rien fait. Vos mots sont les bienvenus ce matin pour adoucir mes maux. Merci et bonne journée à vous.

  4. El inani Ahmed

    dit :

    « voir tomber la neige de son enfance » belle évocation du paradis perdu. La chute des neiges « réchauffe » le coeur des enfants. En poésie, l’enfance révolue est transfigurée. On s’y attache davantage…

  5. El younsi Sidi Mustapha

    dit :

    Elégance et subtilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *