Marcheurs

Kamal Zerdoumi

Être aussi discret
que le coeur
Chaque pas est une pulsation
dans les ténèbres
de l’existence
Sans savoir l’on avance
sous l’immense page du ciel
où se défont nuages et signes
Comme eux
nous sommes sans âge
comme eux
nous sommes changeants
comme eux nous disparaissons
pour réapparaître ici
ou ailleurs

Kamal Zerdoumi

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *