Absence

Laetitia Sioen

Le paysage défile mais je ne bouge plus.

Ton visage est à présent comme un mirage,
Tes caresses un courant d’air sur ma peau qui s’échappe,
Tes paroles un murmure sourd que je n’entends plus,
Ton sourire une idée floue dispersé,
Ta présence un souvenir qui s’éloigne.

Des jours comme une éternité ont creusé ton absence.
Tu t’es envolé comme un papillon qui ne sait pas encore voler.

Je t’oublie comme une délivrance.
Ma vie est entièrement à moi à présent.

Laetitia Sioen, 2017

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Absence”

  1. Ca vous regarde? Non.

    dit :

    Et la vie n’est qu’un simple cercle vicieux avec de temps en temps des sourires et des blessures..

  2. Henri – Etoile

    dit :

    Et on y lit des interstices…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *