Page blanche

Laetitia Sioen

Gravé à l’encre de ma plume,
Le trait voyage.

Les lignes courent
Sur le papier griffonné.

D’une panne d’idée,
En mise en bouche,
L’inspiration divague.

A4 coins divergents,
Ivre de maux,
Avide en mots,
L’encre coule.

Le tintamarre des notes éparpillées,
Tordues, alambiquées, remaniées,
Volent et se posent
Du bout à bout de ficelle,
fil rouge exhaustif de mon poème.

Laetitia Sioen, 2017

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *