La mécanique du mouvement

Laetitia Sioen

Quand tout est bloqué
Quand je ne fais face
Quand tout est perdu
Quand rien ne s’efface
Quand tout trébuche
D’engrenage en piège à loup
De chutes en désavoués
D’une pièce déplacée sur l’échiquier
D’un mouvement qui s’actionne
D’une roue qui tourne
D’un autre sens
Quand tout est possible
Quand je respire
Quand tout est limpide
Quand je fais face
Quand tout devient fluide
La mécanique du mouvement

Laetitia Sioen, 2016

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *