La mort du chien

Victor Hugo

Un groupe tout à l’heure était là sur la grève,
Regardant quelque chose à terre : « Un chien qui crève ! »
M’ont crié des enfants ; voilà tout ce que c’est !
Et j’ai vu sous leurs pieds un vieux chien qui gisait.

L’océan lui jetait l’écume de ses lames.
« Voilà trois jours qu’il est ainsi », disaient les femmes.
« On a beau lui parler, il n’ouvre pas les yeux »
« Son maître est un marin absent », disait un vieux.

Un pilote, passant la tête à la fenêtre,
A repris : « le chien meurt de ne plus voir son maître!
Justement le bateau vient d’entrer dans le port.
Le maître va venir, mais le chien sera mort! »

Je me suis arrêté près de la triste bête,
qui, sourde, ne bougeant ni le corps ni la tête,
Les yeux fermés, semblait morte sur le pavé.
Comme le soir tombait, le maître est arrivé,

Vieux lui même, et, hâtant son pas que l’âge casse,
A murmuré le nom de son chien à voix basse.
Alors, rouvrant ses yeux pleins d’ombre, extenué,
Le chien a regardé son maître, a remué

Une dernière fois sa pauvre vieille queue,
Puis est mort. C’était l’heure où, sous la voûte bleue,
Comme un flambeau qui sort d’un gouffre, Vénus luit ;
Et j’ai dit : « D’où vient l’astre ? où va le chien ? ô nuit ! »

Victor Hugo « Les Quatre Vents de l’esprit », 1881

Imprimer ce poème

34 commentaires sur “La mort du chien”

  1. Stephanie

    dit :

    J’ai cherché ce poeme que mon maitre m’avait fait apprendre par coeur quand j’avais 14 ans. Merci Victor Hugo de me faire pleurer de la meme façon apres toutes ces années. Merci Monsieur Savoy de me l’avoir fait decouvrir, comme tant d’autres poemes merveilleux, d’avoir enrichi ma vie grace à la poesie.

  2. souchet

    dit :

    Merci pour ce délicieux moment que j’ai pris à relire ce poème. J’ai passé mon certificat d’études primaires et j’ai pu le réciter à l’époque. J’avais 13 ans, aujourd’hui 65 ans et ca me bouleverse encore.

  3. Danièle

    dit :

    Maman Jeannine, ma maman de 87 ans, a pleuré en me récitant les premières lignes de ce poème. Comme étant celui qui l’avait le plus marqué. Elle voulait le retrouver en entier. J’ai cherché et le voilà ! Merci.

  4. PAMPHILE

    dit :

    Magnifique poème de Vicor Hugo que j’ai récité, pour la première fois de ma vie, à l’âge de 12 ans. 50 ans plus tard, 2018 (anneée au cours de laquelle je trace ces mots), je suis encore fan de cette récitation (comme cela se disait dans les années 60).

  5. Jocelyne Robert

    dit :

    J’ai récité ce poème dans notre petit village en Nouvelle Calédonie en 1971, a la fête de l école.. Je n’ai jamais pu oublier ni le poème ni l émotion pratiquement générale.

  6. Daouda diop

    dit :

    Dieu merci je cherche ce poème depuis 35 ans au moins. C’est émouvant et beau comme texte au point où je pense que c’est une histoire vraie.

  7. ALI

    dit :

    J’ai appris cette merveilleuse récitation à l’école primaire Derklé 1 (Castors, Sénégal) par mon maître Pierre DIOUF à qui je rends toujours hommage à chaque fois que je la récite en mimant toutes les gesticulations. Merci à Victor Hugo !

  8. Amor lamri

    dit :

    J’aime les chiens… et les animaux en général ! Ce poème me tarabuste depuis mon enfance ! LUI, l’auteur, Victor HUGO, s’est bien gardé d’être acteur dans la scène de « la mort du chien » et ne se révélé qu’à la dernière ligne, en poète et surtout en philosophe qu’il a toujours été.

  9. Bernard

    dit :

    À 77 ans, j’ai toujours ce poème dans la mémoire et dans le cœur . De tous les poèmes d’Hugo, c’est celui qui m’a le plus ému . J’ai encore la boule au ventre quand je le dis à mes petits-enfants.

  10. mas

    dit :

    Hugo, émoi; Ego, hue moi! .Ce n’est que le titre de mon recital poétique donné dans la ville de Cabourg dans le cadre du 13 ème printemps des poètes, devant J.P et M.F Henriet, ancien respectivement, maire et directrice de la BPT de la cité de Balbec, chère à M.P. Dorénavant ici, il y a P.M. Quelle écriture, avec laquelle je suis toujours en correspondance, pour le bien de mes récitals poétiques, chaque année. Le cru 2018, en préparation, vous réserve quelques surprises inedites ! Merci Victor Hugo, d’avoir été ce que vous êtes encore très longtemps, pour beaucoup de générations jusqu’à la fin des temps, la parousie !

  11. Charles

    dit :

    Quand j’avais 9 et 10 ans mon père, alors instituteur, me faisait réciter ce poème les soirs. A 48 ans, je me le rappelle encore et je le récite en frémissant. Merci Papa ! Merci Victor Hugo. Je suis heureux de le retrouver sur ce site. J’en recherchais les sources.

  12. Milk

    dit :

    Ce poème m’a été récité par un grand frère qui habite à Camberene au Sénégal. Depuis lors je n’arrive pas à l’oublier car c’est trop triste, c’est une reconnaissance de l’animal et de son maître.

  13. LAKEHAL Ammar

    dit :

    Merci Victor Hugo et repose en paix. Après plus de 55 ans, je me rappelle encore d’un certain Monsieur Groud, jadis Directeur et Maître à l’école mixte de Zardezas (Skikda/Algérie), qui me fit réciter ce magnifique poème devant mes camarades. Nostalgie quand tu nous tiens.

  14. hadj larbi Derouiche

    dit :

    – Toi poéme vivant
    – Je t’ai appris a treize ans
    – Et te recite a chaque occasion
    – A 72 ans tu m’habites maintenant
    – Merci VICTOR HUGO poéte et écrivain de tout les temps
    – Tés écrits émouvants ;ne cesserons d’émouvoir toutes les générations

  15. mawoussi kedjangni

    dit :

    Je me rappelle l’école priamaire publique de Nyékonakpoè (Mairie) à tout moment que je me trouve en face de ce poème. Il m’arrive meme de pleurer parfois. Aujourd’hui, moi mème je suis devenu écrivain, mais d’expression espagnole, mais franchement je ne peux retenir mes larmes en lisant ce poème. La nostalgie de l’école primaire et de mes maitres du cours primaire.

  16. Lemolli

    dit :

    J’ai appris cette touchante poésie il y a… Quelques années ! J’ai aujourd’hui 78 ans passés : elle est toujours restée au fond de ma mémoire et c’est en caressant mon vieux chien ce jour bien fatigué et pres de s’endormir définitivement que je me suis remémoré cette poésie. J’ai eu envie de voir si elle était connue et c’est avec beaucoup d’émotion que je l’ai relue grâce à vous. Les petits écoliers aujourd’hui apprennent-ils encore ces poèmes si émouvants qui resteront gravés dans leur mémoire? Peut être au hasard d’un clic sur internet? Merci pour eux!!!
    Merci

  17. Mireille

    dit :

    Moi aussi j’ai appris ce beau poême il y a fort longtemps en cm1 ou cm2, je ne sais plus, mais il est resté gravé à jamais dans ma mémoire et il m’arrive encore de le réciter avec grand plaisir.

  18. Pavel

    dit :

    Les meilleurs poèmes de tous les temps. Merci Victor Hugo.

  19. Micky

    dit :

    Oui, c’est un poème magnifique. Je l’ai appris lorsque j’avais environ 13 ans, j’en ai 71 et je le connais toujours.

  20. DIOP

    dit :

    J’ai appris cette merveilleuse récitation en CE2 par ma grande sœur à qui je rends toujours hommage à chaque fois que je la récite et je le fais souvent. Toute ma classe fut émue le jour que je l’aies récitée devant elle la première fois en mimant toutes les gesticulations. Merci à Victor Hugo !

  21. Renée Houng On Seing

    dit :

    Moi, aussi, j’ai appris ce poème touchant, en cours moyen, il y a 55 ans et avec mes soeurs, quand nous nous retrouvons, nous le récitons à nouveau. Ces vers et d’autres qui ont embelli mon enfance sont gravés dans ma mémoire à côté de mon coeur. Merci Madame Baillif Numance, grande dame, très bonne institutrice. Toute ma reconnaissance vous est acquise pour l’éternité.

  22. Claude (COCO), de Tunis

    dit :

    J’ai appris ce poème magnifique voila plus de 60 ans, au Lycée Carnot, à Tunis, où nous respections nos professeurs.
    Je ne l’ai jamais oublié, à l’exception de deux vers. Poetica m’a permis de combler ce trou.
    Ce poème me touche d’autant plus que j’ai vécu un peu la même chose: Ma chienne avait été enlevée, puis abandonnée sur une route où un véhicule l’a heurtée. Nous l’avions retrouvée et la croyions morte. Quand elle a entendu ma voix, elle a tourné la tête vers moi, m’a regardé. Elle n’était pas morte. Malheureusement, elle était paralysée. Elle a fini ses jours avec nous, dans l’amour réciproque.
    Merci, Victor HUGO. Merci mes professeurs.

  23. tartare

    dit :

    poème magnifique et magique

  24. Bensarri ali

    dit :

    une récitation que j’ai apprise au cm…c’est beau et touchant..il faut bien mourir un jour(d’une façon ou d’une autre) merci de me lire.

  25. Emmanuelle

    dit :

    Je recherche une traduction de ce poeme en anglais…quelqu’un saurait me dire ou la trouver? mille merci!

  26. Jacquie

    dit :

    Oui, ce poéme est absolument magnifique. Moi aussi, je le connaissais depuis l’enfance. Je l’ai retrouvé par hasard, grâce à Internet. J’ai pleuré tout autant qu’avant. L’âge et les expériences, le monde extérieur, plus rien ne comptait devant mon émotion.
    La poésie est magique, encore et toujours.

  27. Ouédraogo Karim

    dit :

    un poeme extra j aime vraiment il a su toucher mon coeur

  28. Anonymous

    dit :

    Poème exceptionnellement émouvant. Je suis en quatrième et c’est le plus beau poème que jamais je n’ai appris.

  29. Brigitte robert

    dit :

    Un merveilleux poème que je ne connaissais pas et que je partage car il est vraiment à découvrir ou relire…merci pour ce partage. Bien cordialement

  30. halima

    dit :

    poème de mon enfance,triste plein de moralité

  31. Annonyme ;D

    dit :

    La date de ce poème est : 1881 Du livre Les quatre vents de l’esprit

  32. sylvie

    dit :

    je connais ce poème depuis le cm1 et j’ai 58 ans ,j’ai fait pleurer mes garcons en le leur récitant et ils ne cessaient de me le réclamer, maintenant ce sont mes petits enfants. il me manquait le dernier vers et grace a internet je viens de le retrouver, car’ toute personne interrogée ne le connaissait pas et certains d’assurer qu’il ne pouvait s’agir de victor hugo; j’ai tenu bon seule contre leur doute! merci

  33. sakura

    dit :

    il est vraiment magnifique

  34. amandine

    dit :

    Serait-il possible de me donner la date de ce poème svp ? Sinon je trouve ce poème absolument magnifique et je le conseil à tout le monde. Surtout pour les filles : il est très émouvant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *