Danseuse nue

Villebramar

« la journée sera belle, je la vois se filtrer dans tes yeux où elle a commencé, plus trouble, par être si belle »
André Breton

ce matin, te regardant dormir danseuse nue
triangle noir en haut de cuisses toutes blanches bras et jambes
jetés aux quatre coins

ce matin où s’ouvriront bientôt tes yeux :
la journée sera belle et l’océan clément sur les galets
ce matin te regardant dormir danseuse nue

ce matin où se lève le vent de mer, et où ce soir la brise
enveloppant nos corps et les berçant comme elle fera un jour
nous emmenant tous deux au delà de la mort
les fleuves y seront de lait et les lions cesseront de chasser
selon le testament

ce matin te regardant dormir danseuse nue
triangle noir en haut de cuisses toutes blanches et tout à l’heure
ton regard
beauté de ton regard, insoutenable
triangle noir
et la beauté insoutenable de tes yeux

Villebramar, 2017

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *