Ciel utopique

Nadia Ben Slima

Retrouve-moi au prochain soleil rose
Je serai assise au bord du gouffre
À feuilleter la prose,
la beauté et les affres,
Des mots que tu m’as soufflés
Jadis bercée et honorée

Rejoins-moi sur la pointe des pieds
Au bord de la lune que tu m’as contée
Car si je souffre de l’absence
Ce n’est que pour rejouer ton inélégance

Un goût de souffre dans nos regards
J’ai lu la poésie de tes gestes
Sur un parchemin écrit de hasards

Maintenant sois confiant… je reste
Volcanique

Nadia Ben Slima

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Ciel utopique”

  1. Birgitte Henriksen

    dit :

    J’aime ce poême, c’est beau et ironique à la même temps ! ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *