Nuit rhénane

Guillaume Apollinaire

Mon verre est plein d’un vin trembleur comme une flamme
Écoutez la chanson lente d’un batelier
Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes
Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu’à leurs pieds

Debout chantez plus haut en dansant une ronde
Que je n’entende plus le chant du batelier
Et mettez près de moi toutes les filles blondes
Au regard immobile aux nattes repliées

Le Rhin le Rhin est ivre où les vignes se mirent
Tout l’or des nuits tombe en tremblant s’y refléter
La voix chante toujours à en râle-mourir
Ces fées aux cheveux verts qui incantent l’été

Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire

Guillaume Apollinaire, Rhénanes, Alcools, 1913

Imprimer ce poème

18 commentaires sur “Nuit rhénane”

  1. tgrm en i tlc

    dit :

    « Mon verre est plein d’un vin trembleur comme une flamme » Qui pourrait m’expliquer cette comparaison ?

    Bonjour, il explique en détail que son verre d’alcool, rempli de vin, est qualifié de « trembleur », alors le vin est personnifié et ce terme représente l’ivresse et ses effets. La comparaison entre son vin dit trembleur et la flamme grâce à l’outil de comparaison « comme » associe les couleurs chaudes de la flamme au vin, ce qui nous rend l’image d’un vin associé à une sorte de magie ou de surnaturel surprenant.

  2. U

    dit :

    Le pauvre, c’est probablement dur de prendre conscience qu’on est un violeur refoulé…

  3. La lycéenne confinnée

    dit :

    La comparaison « Comme une flamme » représente la passion amoureuse.

    Et pour ceux qui disent que c’est du charabia et que ce n’est pas du génie, même si à première vue ce poème et tous les autres n’ont aucun sens lorsque l’on s’y penche de plus près, on peut voir le travail réalisé par le poète et comprendre le sens caché du poème.

    Et le fait de diviser la critique ce n’est que l’effet secondaire des grandes innovations littéraires. Si tout le monde était d’accord sur tout, quel serait l’intérêt de discuter ?

  4. Aftahi Med

    dit :

    Un poème où Apollinaire inaugure une modernité de poésie, un poème dans lequel le poète affranchit les règles classiques de la versification française. Quand l’auteur parle de son verre brisé, automatiquement il revendique le vers poétique du sonnet qui a été brisé par cette révolution poétique.

  5. Mr V

    dit :

    Franchement je pense juste que les gens trouvent ses poèmes magnifiques juste car ils ne veulent pas passer pour des imbéciles qui ne comprennent rien et se réfugient derrière le « c’est magnifique » pour justifier leurs goûts calquer sur les goûts des autres qui consiste à acquiescer à ce que tout le monde dit et de fil en aiguille tout le monde fait la même chose et tout le monde fini par avoir les mêmes goûts et les mêmes avis et ne laisse plus de place l’objectivité de certains envers ce genre de poème alambiqué qui déjà à l’époque divisait la critique.

  6. Sir debois

    dit :

    « Mon verre est plein d’un vin trembleur comme une flamme » Qui pourrait m’expliquer cette comparaison ?

  7. Soso La Menace

    dit :

    Tout le monde crie au génie alors qu’il était juste sous cocaïne.

  8. Tristan

    dit :

    Le poème est génial

  9. Taha El Fakir

    dit :

    J’ai rien compris

  10. Mapy

    dit :

    N’oubliez pas que le vert, c’est l’absinthe.

  11. Jacques

    dit :

    Parfait, magique

  12. Loanna

    dit :

    je n’aime pas car je ne comprends pas cela. Pourquoi la vie. Pourquoi la mort. Pourquoi autant de questions qui restent sans réponses? Carpe Diem les zamis.

  13. Antoine

    dit :

    Vers envers nos compagnons et compagnes de beuveries, pour contrôler ainsi la profondeur des descentes…

  14. gilbert couscous

    dit :

    J’aime la Gouadeloupe et le mafé, mais également danser autour du feu.

  15. Farouk

    dit :

    Pertinant. D’une subtilité incroyable.

  16. guigui du 51

    dit :

    Très beau poème, une véritable oeuvre d’art. On ressent toutes les émotions qu’il nous fait passer.

  17. Akim mange sont lit

    dit :

    J’aime bien

  18. corinne

    dit :

    Je vais dédicacer ce poème à mon amie Angélique, la fille échevelée qui aime tant le vert et les vers des poètes, et qui m’apprends que cette nuit, la lune est pleine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *