Concordances

Théophile Gautier

Dieu fit le con, ogive énorme,
Pour les chrétiens,
Et le cul, plein-cintre difforme,
Pour les païens ;
Pour les sétons et les cautères,
Il fit les poix,
Et pour les pines solitaires,
Il fit les doigts.

Théophile Gautier

Imprimer ce poème

4 commentaires sur “Concordances”

  1. METALIAM666

    dit :

    Je ne sais pas pourquoi mais, bizarrement, je me reconnais dans les derniers vers.

  2. DaniilDuFutur

    dit :

    Lourd

  3. YannK

    dit :

    Excellent ! Court, dynamique et direct. Et une chute digne d’un bon calembour !

  4. ange

    dit :

    je ne trouve pas ça à mon gout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *