Aveu

Isabelle Callis-Sabot

L’adolescence où l’on chavire
Voit naître les premiers tourments ;
Je n’ai jamais osé vous dire
Mes peurs, mes joies, mes sentiments.

Sans le vouloir mon attitude
Était contraire à mes pensers ;
Au fil des jours, des habitudes
Je paraissais vous ignorer.

– Sachez que mon indifférence
Cachait mes rêves les plus doux
Et qu’en dépit des apparences
Mon cœur tremblait d’amour pour vous.

Isabelle Callis-Sabot

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Aveu”

  1. bonjour

    dit :

    Bonjour, j’ai 13 ans, 9 de moyenne en Français et je déteste lire je ne sais pas pourquoi mais ce poême me va droit au coeur, elle dit que l’adolescence c’est la periode de notre vie ou va débuter nos premiers tourments et j’adore, bien vu pour les rimes croisées ça donne un charme au poême, on a envie soudainement de le chanter.

  2. Anonyme

    dit :

    Très beau poème et réaliste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *