Cri

Auguste Lacaussade

Quelle vie !… Il est dur, né pour de nobles guerres,
De dépenser sa force en des luttes vulgaires !
Fier, d’avoir à défendre et partout et toujours
Contre de vils besoins de misérables jours !
Brave, étouffant sa voix, jeune, éteignant sa flamme,
D’immoler à son corps sa pensée et son âme !
Ou si l’on veut mourir, fidèle à son mandat,
De succomber sans vaincre, inutile soldat !…

Auguste Lacaussade, Poèmes et Paysages, 1897

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Cri”

  1. morel

    dit :

    cool

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *