Le temps

Nashmia Noormohamed

Le temps passe, les minutes s’égrènent et le présent se prélasse…

L’avenir nous invite à le rejoindre, fort de son cortège de promesses, de sa cohorte de projets, de sa liste de souhaits.

Le passé, toujours très discret, se rappelle à notre souvenir, au détour d’un mot, au fond d’un regard, au coin d’un sourire; tout d’un coup, il surgit par surprise, nous prend en otage, si bien que le présent que nous croyions si proche, s’était en réalité déjà distancé de ce passé tant choyé et rapproché de cet avenir si prometteur.

Le présent du quotidien monotone, en un instant, se mue, glisse et s’évade. Il laisse derrière lui, des moments de bonheur et de joie, un arrière-goût de déjà vu et de mélancolie, un recueil de souvenirs, précieux refuges, entassés au fond de notre mémoire.

Dans la réalité, si le présent semble si peu attrayant, si le passé semble parfois si seyant, si l’avenir semble souvent si inquiétant, c’est que nous omettons de conjuguer chaque temps au temps présent, chaque saison au gré du courant…

Nashmia Noormohamed, 2016

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Le temps”

  1. sophonie

    dit :

    J’adore ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *