Rêveur

Kamal Zerdoumi

Il tâtonne dans le monde
et se blesse aux rires
des pierres sur son chemin
Sa quête se heurte au labyrinthe
du destin
lui qui aimait courir au soleil
de la tendre nuit
ou battaient o miracle
deux coeurs
à l’unisson
On lui demande d’ouvrir les yeux
qu’il garde fermés
dans un rêve sans fin
où une Femme
toujours la même
le tient par la main
éternel instant
à l’abri des flammes
du réveil

Kamal Zerdoumi

Imprimer ce poème

10 commentaires sur “Rêveur”

  1. Kamal Zerdoumi

    dit :

    Cher Belkessam,

    Il faut être attentif aux figures de style : la synecdoque par exemple « deux coeurs », le symbole – « une Femme » – pour désigner la mère, l’antithèse « au soleil de la tendre nuit », cette allusion à la vie prénatale… Mais, avant tout, il faut ressentir ce que vous lisez.

  2. Belkessam

    dit :

    Bonjour à vous Mr. Zerdoumi, je tenais à vous dire que j’admire votre écriture, et, de sucroit; je me permet de vous écrire dans le but de vous demander quelques explications sur certaines de vos citations auxquelles, je l’avoue, je bloque.

    Post Scriptum: je suis dans exactement dans la meme situation qu’Elise Wei. Encore merci pour toute votre attention, très cordialement.

  3. Zerdoumi

    dit :

    Ce poème s’ouvre sur le rappel de l’indifférence d’autrui puis se poursuit par l’évocation de l’indéchiffrable destin. Celui-ci l’incite à régresser. Il en résulte cette métaphore de la vie prénatale, cet anti-destin, ce rêve qui le protège du réel puisque sa mère s’interpose entre « les flammes du réveil » et lui.

  4. Élise Wei

    dit :

    Bonjour Monsieur. Est-ce que vous pourrez m’expliquer les thèmes de votre poème. Car je l’ai choisi pour une récitation devant ma classe.

  5. Zerdoumi

    dit :

    Madame,

    Mes poèmes, hélas, ne sont traduits dans aucune langue. La traduction est le privilège de celles et ceux qui publient dans des maisons sérieuses à compte d’éditeur.

    Bien cordialement.

  6. LE ROUX

    dit :

    Bonjour
    Je me demandais si vos poèmes sont traduits en arabe
    J’aimerais envoyer ce poème et d’autres à un jeune exilé soudanais de mes amis
    Mais il aura du mal à comprendre le français
    Merci beaucoup
    Josiane LE ROUX
    Bénévole auprès de migrants

  7. Littéraire

    dit :

    Quand est ce que ce poème a-t-il été publié s’il vous plaît ? Merci d’avance.

  8. lagarrigue

    dit :

    C’est quel siècle ?

  9. Zerdoumi

    dit :

    Madame, ce poeme est seul. Il ne fait pas partie d’une famille, bien a l’abri dans un recueil. C’est un poeme en ligne, comme il en existe tant. Cordialement.

  10. eva.baronnet-roche

    dit :

    Bonjour, ce poème rêveur a été publié dans quel ouvrage ? Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *