L’Automne

Théodore de Banville

Sois le bienvenu, rouge Automne,
Accours dans ton riche appareil,
Embrase le coteau vermeil
Que la vigne pare et festonne.

Père, tu rempliras la tonne
Qui nous verse le doux sommeil ;
Sois le bienvenu, rouge Automne,
Accours dans ton riche appareil.

Déjà la Nymphe qui s’étonne,
Blanche de la nuque à l’orteil,
Rit aux chants ivres de soleil
Que le gai vendangeur entonne.
Sois le bienvenu, rouge Automne.

Théodore de Banville

Imprimer ce poème

9 commentaires sur “L’Automne”

  1. inconnu

    dit :

    J’adore ce poème. Il va tout droit dans mon anthologie pour le collège !

  2. adrien

    dit :

    C’est super la nature en automne

  3. adrien

    dit :

    J’adore ! Grace à vous j’aurais une bonne note. J’adore Poetica.

  4. karina

    dit :

    Boujour, j’adore l’automne mais je ne suis pas intéressée par ce poème.

  5. laurie

    dit :

    Est ce que vous etes le vrai auteur ? Repondez vite, je dois rendre ma poesie pour demain matin et je ne reviendrai pas sur poetica.fr avant demain soir !

  6. esperanca

    dit :

    J’adore grace a vous j’aurais une bonne note
    j’adore
    POETICA

  7. Marion

    dit :

    Superbe texte il me fait vraiment rêver !

  8. louane

    dit :

    J’adore l’automne, les feuilles, les arbres, tout et surtout cette poesie

  9. thierno

    dit :

    C’est super la nature en automne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *