Petits secrets sur le souvenir

Nashmia Noormohamed

Un poète qui s’insurge,
Contre les hasards inopinés
D’une vie de déluges.

Une rencontre fortuite,
Avec un dramaturge,
Et la réalité prend la fuite.

Une amitié nouvelle est née,
Et son passé il gruge,
Pour fébrilement se révéler
Un souvenir revient,
Et un autre le suit,
Le poète se sent bien,
Le temps, à son esprit n’a nui.

Nashmia Noormohamed, 1999

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *