Au bord de la mer

Théophile Gautier

La lune de ses mains distraites
A laissé choir, du haut de l’air,
Son grand éventail à paillettes
Sur le bleu tapis de la mer.

Pour le ravoir elle se penche
Et tend son beau bras argenté ;
Mais l’éventail fuit sa main blanche,
Par le flot qui passe emporté.

Au gouffre amer pour te le rendre,
Lune, j’irais bien me jeter,
Si tu voulais du ciel descendre,
Au ciel si je pouvais monter !

Théophile Gautier, Espana

Imprimer ce poème

7 commentaires sur “Au bord de la mer”

  1. Lou GERLIN

    dit :

    Je trouve ce poème un peu triste…

  2. Lucile

    dit :

    Bien

  3. Emma

    dit :

    Je pense beaucoup de ce poème mais je ne vois pas le rapport avec la mer…

  4. axelle

    dit :

    Cette poesie touche enormement les sentiments d’amour.

  5. Tharkûn

    dit :

    C’est super beau !

  6. Cam

    dit :

    C’est extraordinaire ! J’aime énormément !

  7. Anne

    dit :

    C’est court c’est amusant c’est joli. Je ne saurais vraiment expliquer mais ça me plait 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *