Arrêt sur Images

Sybille Rembard

Civilisation scarifiée
Géographie de l’intolérable
Impression de mort

Notre société sidérée bafouille sa vérité
Nos lèvres tremblantes parlent de dignité

les visages flottent
se noient
se ressemblent

notre monde se partage
quotas de vivants
quotas de morts

les anges gardiens sont en fuite
trébuchent sur la frontière de l’inconcevable

les rossignols ne chantent plus
figés à la bifurcation de la destinée

Sybille Rembard, 2015

Imprimer ce poème

5 commentaires sur “Arrêt sur Images”

  1. fg

    dit :

    Je n’ai pas compris ce poème et je dois l’illustrer. Quelqu’un peut me l’expliquer ?

  2. Amateurdepoèmedu45

    dit :

    Continue dude !

  3. sandras

    dit :

    Dommage que c’est un peu court pour dire le soir d’un printemps du poète.

  4. Micham

    dit :

    Bravo!

  5. Ibrahim

    dit :

    Très jolie poème original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *