Femme

Kamal Zerdoumi

Sans savoir
que les semailles
de la mort
étaient ton credo
à toi aussi guerrier
fêtard des hémorragies insensées
elle a donné la vie
enfant dangereux
aux prises avec
son inconscient
Ne peux-tu voir couler
cette lumière
ce rêve matriciel
pour lequel
chaque nuit
tu t’endors ?

Kamal Zerdoumi

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *