Fleur bleue

Rhita Benjelloun

Jeune rêveuse ainsi je te nomme
Rebelle, or ton charme attire les hommes
Tes yeux et tes cheveux au couleur de miel
On t’a souvent baptisée souveraine tel une abeille
Tu donnes sans rien attendre d’autrui
Tu t’investis dans ce que tu fais et cela l’inouï
On remarque la différence dès le premier regard
Et on ne peut cacher qu’on te porte de l’égard
Mais on n’ose pas t’approcher par peur
Qu’on te fasse du mal, fragile fleur
Et on s’éloigne aussi vite que le vent
Pour te souffler, hélas, un nouveau tourment
Toutes tes rêveries ne durent pas
Et malchanceuse souvent tu te vois
Et tes yeux ne brillent plus de joie
Et tu n’oses plus faire aucun pas
Petite fleure bleue, ne baisse pas tes pétales
Ne fais pas ressortir tes épines, sinon tu râles
Demain c’est un nouveau jour bien fleuri
Alors reprend tes forces et souris
Tu es appréciée, et tu le seras pour toujours
Aux yeux de celui qui te réserve le plus grand amour
N’oublie pas que le soleil apparait après les lueurs
Et après tout ces chagrins tu trouveras certainement ton bonheur

Rhita Benjelloun

Imprimer ce poème

5 commentaires sur “Fleur bleue”

  1. Flora(Cerise)

    dit :

    Ce poème est super beau, délicat, touchant et charmant.

  2. mustapha

    dit :

    Très beau ! Ca sonne dans l’oreille comme des pétales.

  3. nabil

    dit :

    Magnifique poème !

  4. nason

    dit :

    Wawww! C’est super touchant

  5. Qu’importe

    dit :

    Ce poème est très beau, délicat et touchant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *