La nuit

Rhita Benjelloun

L’intime à qui je me confie
Le berceau de mes pensées et de mes ennuies
Je te serai Reconnaissante
De la genèse jusqu’à la tombe
Toi qui as dompté mes précipitations
Qui m’a prêté tant d’estime et d’attention
Qui a su m’écouter et préserver mes secrets
Qui était complice du rêve qui est devenu concret
Dans ton calme je trouve refuge
Dans tes ténèbres je suis confuse
Et dans ton règne tu es ma muse

Rhita Benjelloun

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “La nuit”

  1. seb

    dit :

    Je dois faire un travail de français, plus précisément un recueil de poèmes (anthologie) et je trouve ce poème magnifique, d’abord très plaisant à écouter et ce poème joue tous simplement sur cette superbe ambivalence entre la vie et la mort, je trouve ce poème tout simplement magnifique.

  2. Liloup64

    dit :

    Très beau poème sur la nuit. Je le trouve musicalement agréable, il sonne bien à l’oral.
    « Dans ton calme, je trouve refuge »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *