Le socle du monde

Rhita Benjelloun

Être femme, cœur et âme
Non seulement une chaire sous une trame
Loin d’être avare, d’amour vous inonde
À elle seule ce don, elle est le socle du monde

Être femme, c’est la douceur qui vous guide
Elle a soif d’altruisme avec un cœur avide
Elle donne sans pour autant recevoir,
Ne souhaitant que de l’estime et de l’égard

Être femme, c’est porter le monde
Le voir grandir, et renaître de ses cendres
Le tenir entre les mains puis observer ses pas
Et le soutenir, pour qu’un jour à bon port il arrivera

Être femme, c’est l’incarnation de la patience
De la tendresse, de l’affection,
Du charme et de l’élégance
Être femme, c’est marcher et avoir la tête haute
Car elle est la fierté des autres

Rhita Benjelloun

Imprimer ce poème

4 commentaires sur “Le socle du monde”

  1. Maxime

    dit :

    Très beau poème

  2. Ivan KAVUL NAWEJ

    dit :

    Super, ceci montre l’estime qu’à l’homme…

  3. Jazz

    dit :

    Connaissez vous la date de parution de ce poème s’il vous plait ?

  4. Safi Maiga

    dit :

    J’aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *