Angle mort

Sybille Rembard

il déboule dans ses pensées
désir somptueux
mémoire physique

elle entre dans la chambre
draps froissés
elle regarde les étagères
livres décadents
fleurs flétries
bibelots ébréchés

la passion dégouline
le miroir ricane
de loin

la violence du regard se pose sur ses mains

elle a peur
de lui
d’une vérité qui éclate sous ses yeux

elle a compris

la trahison la blesse
une larme coule
elle a vu l’étranger
de demain

Sybille Rembard, 2011

Imprimer ce poème

3 commentaires sur “Angle mort”

  1. Justine

    dit :

    Un poème bien ecrit fait toujours beaucoup de bien

  2. rachel

    dit :

    il n’y a pas grand chose à dire, je ne sais meme pas pourquoi je m’obstine à écrire un commentaire, en tout cas moi ça me parle mais il n’y a rien à en dire, c’est comme ça.

  3. Massia Sybille

    dit :

    j’ai recherché un poème à apprendre.
    j’ai commencé à lire celui-ci.
    j’ai regardé le nom de l’auteur …
    j’ai compris pourquoi je l’ai tout de suite apprécié

    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *