Vers écrits sur un souvenir

François-René de Chateaubriand

donné par la marquise de Grollier à M. le baron de Humbolt

Vous qui vivrez toujours, comment pourrez-vous croire
Qu’on vous offre des fleurs si promptes à mourir ?
« Présentez, direz-vous, ces filles du Zéphyr
A la beauté, mais non pas à la gloire. »
Des dons de l’amitié connaissez mieux le prix.
Dédaignez moins ces fleurs nouvelles :
En les peignant sur vos écrits,
J’ai trouvé le secret de les rendre immortelles

Paris, 1818.

François-René de Chateaubriand, Poésies diverses

Imprimer ce poème

15 commentaires sur “Vers écrits sur un souvenir”

  1. annick tirache

    dit :

    Je partage le point de vue de Le Chequer Yvonne : je ne reconnais point le grand Maître.

  2. benchekroun ghita

    dit :

    J’aime bien

  3. Le Chequer Yvonne

    dit :

    J’ai un peu lu Chateaubriand et là, je ne le reconnais pas du tout, est-ce bien de lui ? et si oui, il a bien fait d’écrire en prose son ultime et sublime poème « les Mémoires d’Outre-tombe » c’est vraiment autre chose ! On comprend ! et beaucoup ont aimé et aiment encore .

  4. Belsy

    dit :

    Je me demande, si cette poésie ne fait elle pas référence a l’encre… ! Certes, il y a une histoire d’amitié… Mais avec l’encre, l’écrit de cette histoire reste immortelle !

  5. debinald

    dit :

    La poésie seule peut faire durer ces fleurs, et immortaliser l’amitié tissée dans le temps pour l’éternité.

  6. debinald

    dit :

    La contradiction entre la pérennité de la vie et l’impromptue descente de la mort surnommée fleur, figure de la joie du passage, la fleur ne peut durer, la valeur produite par cet effet de style enchante et désenchante.

  7. princesse

    dit :

    Eric : tu n’a qu’à aller à l’école ok !

  8. princesse

    dit :

    Je ne comprend rien, car l’amitié c’est la plus belle chose et la plus horrible.

  9. ruben scoth

    dit :

    C’est cool.

  10. David

    dit :

    L’amitié dure dans le temps, les fleurs elle finisse par fané. L’amitié n’a pas de beauté. Elle n’a pas de prix. L’amitié ne peux s’écrire, elle et là pressante dans votre cœur. Le poète parle zéphyr se que j’ai traduit comme la gloire de l’amitié et comme un vent doux qui vous enveloppe.

  11. Mimi Amine

    dit :

    Très bien ce poème, j’aime

  12. Eric

    dit :

    Pas compris. Ce poème est bien mais je ne comprends pas le sens. Aidez-moi svp !!

  13. pacoit’smylife

    dit :

    Un peu dur à comprendre pour moi 🙁
    (je suis en 5ème)

  14. eva

    dit :

    Ca dépend de notre façon de voir, pour moi je dirais qu il faut honorer la mémoire plutôt que de se contenter d’aller les voir pour une ultime visite. Apres je ne suis pas dans la tête du poete, c’est ma façon de voir.

  15. Secci

    dit :

    Quelle est la morale de l’histoire svp?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *