N’avouons jamais !

Esther Granek

Pensées de l’artiste
en mal de projets,
d’idées, de sujets…
Que le voilà triste !…
Et sombre !… Angoissé !…

Un sort m’est jeté
qui me rend stérile,
aride, asséché,
inapte à créer,
moi, l’artiste habile
au talent fertile
et tant apprécié…
Un sort m’est jeté !…
Ma source est tarie…
Plus rien n’en jaillit…
Je vis… mais n’existe…
État qui persiste…
Tourment sans répit…

Pour l’heure, et de grâce,
ne perdons la face !
Gardons belle mine !
Que nul ne devine !
Et pour qu’on ne sache,
soyons à la tâche
comme au meilleur temps.
Bref, faisons semblant…
et semblant encore…
Mes dons sont-ils morts ?
Tout effort me lasse…
L’échec, je ressasse…
J’ai l’humeur au noir…
Que vienne l’espoir !

Un sort m’est jeté !…
J’endure… et ne crée.
N’avouons jamais !
Jamais n’avouons !
J’attends le rebond…
Le temps se fait long…

Mais surtout, de grâce,
ne perdons la face !

Esther Granek, Synthèses, 2009

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *