Promenade blanche de vieille France

Elodie Santos

L’écrasement de la neige sous les bottes
Les branches cassées sur le chemin
Le cliquetis régulier de quelques gouttes s’échappant des stalactites de glace
Des flocons perdus aux quatre vents tombent des arbres aplatis
Les cheminées dégagent des parfums de tarte de grand mère
Les chalets chauds au pied des pentes raides ou s’étirent jusqu’au firmament les grands sapins
Les luges qui glissent sans laisser place au silence de ce lieu la nuit
Des cris de joie,
Des boules de neige,
Le ciel et ses nuages blancs
Tout est ici comme l’enfance
comme un voyage du temps jadis
Tout est ici comme en vieille France
Images d’Epinal, simplicité, absence, magie
C’est la plus belle promenade blanche de ma vie

Elodie Santos, 2008

Imprimer ce poème

3 commentaires sur “Promenade blanche de vieille France”

  1. lola

    dit :

    ça me rappelle à moi aussi une proimenade que j’ai faite en italia del norte

  2. ree

    dit :

    très beau poème

  3. Vesper

    dit :

    Magnifique ce poème… ça me fait penser à une promenade que j’ai fait avec mes enfants il y a pas longtemps à Montagnole, juste à coté de Chambéry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *